Aujourd’hui, de plus en plus de personnes sont concernées par les problèmes d’allergies, et les modifications de notre environnement ne sont pas les seules en cause, puisque la menace peut se trouver au sein même de nos foyers.

Publicité

Un individu passe, en moyenne, un tiers de sa vie dans son lit, la propreté de la literie (draps, housses de couette et d’oreillers) nécessite donc une attention très particulière.

En effet, selon les scientifiques, nos lits contiendraient de nombreux micro-organismes qui peuvent affecter notre santé et causer des maladies.

Le lit est un foyer idéal pour la vie microscopique

Selon Philip Tierno, microbiologiste et pathologiste à l’École de Médecine de l’Université de New York, les lits peuvent contenir des spores de champignons, de bactéries, des squames animales, du pollen, des mites de poussière, de la terre, des peluches, des matières colorantes, toutes sortes d’excréments du corps humain y compris la sueur, les crachats, les excrétions anales et vaginales.

Le scientifique cite en plus, les produits cosmétiques que les gens utilisent (huiles et crèmes), ainsi que les multiples aliments qui peuvent se retrouver sur les lieux.

L’être humain produit chaque année environ 98,4 litres de sueur dans le lit, créant un milieu de culture très humide, idéale pour le développement de ces champignons, bactéries et allergènes, ce qui peut causer de nombreux problèmes de santé comme les allergies respiratoires, ou même l’asthme.

Avec le temps, la quantité de microbes et de beaucoup d’autres débris qui s’accumulent est dramatique. C’est pourquoi il est impératif de garder sa literie relativement propre.

Pixabay

La fréquence idéale de lavage des draps

En 2015, lors d’une étude d’évaluation du niveau de contamination fongique de la literie, des chercheurs ont découvert que les oreillers en plumes et en matières synthétiques, vieux d’un an et demi à 20 ans, peuvent contenir de 4 à 17 espèces différentes de champignons.

Votre hygiène et votre taux de transpiration ne sont pas les seules causes, le problème étant aussi lié au simple phénomène de gravité, qui provoque l’accumulation progressive des débris des différentes matières sur votre literie.

Philip Tierno a aussi déclaré que cette accumulation de matières devient significative habituellement entre une à deux semaines, en conclusion, la fréquence idéale pour le lavage des draps s’élève en moyenne à une fois par semaine.

En espérant que cela ne vous empêche pas de faire de beaux rêves !


Partagez l'article

>