Notre planète a beau regorger de lieux tout aussi splendides les uns que les autres, cela n’empêche pas à certains d’entre eux de révéler du pur mystère.

Publicité
Publicité

Si ceux-ci sont tout à fait réels, ils constituent cependant de véritables impossibilités scientifiques : paradoxaux et dépassant l’entendement humain, force est de constater que tout le savoir du monde ne suffirait pas à expliquer ces sites aussi impressionnants que contraires aux lois de la physique moderne…

5. Le volcan à lave bleu Kawah Ijen

5 endroits sur Terre qui semblent scientifiquement impossibles - voyage, nature - voyage, volcan, théories, science, rochers, rocher, recherches, puits, Pennsylvanie, peluches, parc, objets, nature, Musique, lieux, lave, Knaresborough, Kawah Ijen, japon, instruments, Grüner See, foudre, Etude, États-Unis, étang, endroits, couleurs, chimie, Catatumbo, Biologie, Biai
Stéphane DAMOUR, Flickr

Situé à l’est de l’île de Java en Indonésie, le volcan actif Kawah Ijen est l’un des volcans les plus beaux qui puissent exister sur notre planète : une fois la nuit tombée, habitants, travailleurs et touristes peuvent y apercevoir une substance bleue fluorescente s’en dégager, scintillant de mille feux dans l’obscurité.

Publicité

« Cette lueur bleue inhabituelle pour un volcan n’est pas, bien sûr, de la lave, comme on peut malheureusement le lire sur de nombreux sites » explique le photographe français Olivier Grunewald.

En effet, il faut savoir que le volcan Kawah Ijen abrite en son sein une mine de soufre ainsi qu’une quantité impressionnante de gaz sulfuriques brûlants : lorsque ces gaz s’échappent des fissures du volcan et entrent en contact avec l’air, ils sont expulsés violemment sous forme de flammes. avant de se liquéfier et de couler lentement le long du volcan.

Publicité

Cependant, malgré l’incommensurable beauté et la magie du spectacle qu’il offre, ces émanations rendent le site extrêmement toxique pour l’homme qui continue malheureusement d’attirer de nombreux mineurs…

4. L’étang bleu de Biai

5 endroits sur Terre qui semblent scientifiquement impossibles - voyage, nature - voyage, volcan, théories, science, rochers, rocher, recherches, puits, Pennsylvanie, peluches, parc, objets, nature, Musique, lieux, lave, Knaresborough, Kawah Ijen, japon, instruments, Grüner See, foudre, Etude, États-Unis, étang, endroits, couleurs, chimie, Catatumbo, Biologie, Biai
Ozma, Flickr

Situé au nord du Japon sur l’île Hokkaido, l’étang bleu de Biai semble venir d’un autre monde : unique en son genre, sa couleur bleue est tellement éclatante qu’il est difficile de ne pas penser qu’elle sort d’un conte de fées.

Artificiel, il a été construit en 1989 par les autorités locales après la violente éruption du volcan Tokashi qui se trouve à moins d’une dizaine de kilomètres : pour éviter que la boue volcanique et la lave ne mettent en péril la ville de Biai, ces dernières ont construit un barrage fluvial ainsi qu’un étang artificiel où a été déversée l’eau retenue.

Publicité
Publicité

Au fil du temps, les habitants ont remarqué un phénomène aussi étrange qu’agréable à regarder : petit à petit et en fonction des saisons, l’étang arbore différentes nuances de bleus.

Du bleu turquoise au bleu électrique en passant par plusieurs autres teintes bleutées plus ou moins fluorescentes, l’étang de Biai est un véritable casse-tête scientifique.

D’après les chercheurs, cette coloration serait probablement due à la présence d’un minéral naturel connu sous le nom d’hydroxyde d’aluminium colloïdal que l’on retrouve notamment dans des produits tels que les dentifrices : si à la base cette substance est blanche, elle reflète automatiquement la couleur bleue, et ce pour le plus grand bonheur de nos yeux.

Publicité
Publicité

3. La foudre de Catatumbo

5 endroits sur Terre qui semblent scientifiquement impossibles - voyage, nature - voyage, volcan, théories, science, rochers, rocher, recherches, puits, Pennsylvanie, peluches, parc, objets, nature, Musique, lieux, lave, Knaresborough, Kawah Ijen, japon, instruments, Grüner See, foudre, Etude, États-Unis, étang, endroits, couleurs, chimie, Catatumbo, Biologie, Biai
The chemical engineer, Wikipedia Commons

Dans l’ouest du Venezuela, juste au-dessus de la rivière Catatumbo éclate une foudre éternelle qui frappe plus de 260 nuits par an.

Ainsi, pratiquement tous les soirs vers 19 heures, des milliers d’éclairs s’abattent sur l’eau de la rivière tout au long de la nuit, jusqu’au petit matin.

Le plus étonnant, c’est que seul un endroit précis est concerné par ces orages : son embouchure.

Publicité

Le cas de cette mystérieuse foudre n’a toujours pas été élucidé, laissant volontiers les scientifiques dans le doute le plus total :

Pour certains, l’orage serait produit par la présence d’uranium dans le substrat rocheux, tandis que pour d’autres, elle serait le résultat d’une succession d’évènements fortuits : lorsque l’air frais des Andes entre en contact avec l’air chaud présent entre les montagnes, des éclairs se forment à cause du méthane qui émane des marécages, du gisement de pétrole qui se trouve à proximité et de l’eau de la rivière.

2. Le Grüner See

5 endroits sur Terre qui semblent scientifiquement impossibles - voyage, nature - voyage, volcan, théories, science, rochers, rocher, recherches, puits, Pennsylvanie, peluches, parc, objets, nature, Musique, lieux, lave, Knaresborough, Kawah Ijen, japon, instruments, Grüner See, foudre, Etude, États-Unis, étang, endroits, couleurs, chimie, Catatumbo, Biologie, Biai
Ars Electronica, Flickr

C’est en plein cœur de l’Autriche que se situe le Grüner See, un parc on ne peut plus surprenant.

Publicité

S’il est considéré comme étant un parc naturel tout à fait ordinaire de fin juillet à mi-mai, il a l’étonnante particularité de se transformer en lac durant le reste de l’année, pendant la saison printanière : en effet, lorsque la neige fond à la fin de l’hiver, le petit lac du parc national d’à peine plus d’un mètre de profondeur en temps normal se voit tellement inondé qu’il est complètement noyé, atteignant alors les 12 mètres de profondeur en l’espace de quelques jours.

Ainsi, lorsqu’arrive le printemps, les plongeurs assistent à un spectacle extraordinaire : un parc sous-marin bordé de bancs en bois, d’herbe verdoyante où se côtoient escargots, crabes ainsi que truites.

Vu de l’extérieur, lac Grüner See (que l’on peut traduire de l’Autrichien par « le lac vert ») est tellement limpide qu’il paraît vert émeraude.

Publicité

Si ce phénomène est certes peu commun, il est bel et bien naturel : tandis que la neige emmagasinée durant l’hiver sur les montagnes de Hochschwab à proximité fond lorsque les températures augmentent, la quantité d’eau qui se forme alors est tellement importante qu’elle submerge totalement le parc en mai, avant de disparaître progressivement deux mois plus tard…

1. Le puits pétrifiant de Knaresborough

5 endroits sur Terre qui semblent scientifiquement impossibles - voyage, nature - voyage, volcan, théories, science, rochers, rocher, recherches, puits, Pennsylvanie, peluches, parc, objets, nature, Musique, lieux, lave, Knaresborough, Kawah Ijen, japon, instruments, Grüner See, foudre, Etude, États-Unis, étang, endroits, couleurs, chimie, Catatumbo, Biologie, Biai
Royal Air Force Lakenheath

Longtemps considéré comme un puits maudit qui abrite des esprits maléfiques et l’âme de mère Shipton, ce qui se passe au fond du puits de Knaresborough est tout ce qu’il y a de plus glaçant.

Situé dans le nord du Yorkshire en Angleterre, ce puits transforme tout ce qu’on y dépose en pierre en l’espace de quelques semaines.

D’ailleurs, les habitants aussi bien que les touristes s’amusent encore à y accrocher divers objets pour tenter l’expérience : ours en peluche, jouets, objets de décoration ou encore bicyclette, aucun objet n’a encore échappé à la malédiction du puits de Knaresborough qui en fait de vulgaires statues de pierre.

D’après les analyses récentes qui ont été réalisées, les scientifiques ont enfin réussi à déterminer les causes de ce phénomène mystique : la forte teneur en minéraux de l’eau du puits recouvre les objets d’une couche rigide qui ressemble beaucoup à de la pierre, sans les transformer véritablement en pierre pour autant…


Partagez l'article

Publicité

Send this to a friend