Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, certes. Cependant, s’il y a bien un domaine qui sait mettre tout le monde d’accord, il s’agit sans aucun doute de l’art et des émotions qu’il sait susciter chez nous avec trois fois rien.

Publicité

Après tout, qui aurait pu imaginer que quatre ou cinq notes de musique répétées en boucle pouvaient donner naissance à des mélodies inoubliables, ou que le portrait d’une parfaite inconnue dénommée Lisa allait encore émouvoir la Terre entière 500 ans après ?

Mais ce qui est encore plus magique avec l’art, c’est qu’il n’a absolument aucune limite et c’est définitivement ce que nous a prouvé ce jeune artiste qui a réussi à faire du ciel nocturne une véritable œuvre artistique, pour le plus grand bonheur de nos yeux…

Publicité

L’idée ingénieuse d’un artiste hors pair

Photographe de formation, l’artiste américain Russell Klimas, originaire du Colorado, a incontestablement une imagination débordante.

« Je fais de la photographie avec des appareils photo et des drones », explique t-il le plus simplement du monde sur son site web.

Appelée « light-painting » en photographie, cette technique est généralement utilisée au sol et consiste notamment à créer des traînées de lumière (le plus souvent la nuit) autour d’un objet, d’une personne ou d’un lieu sur un cliché.

Publicité
Russell Klimas, Light & Lense

Pour cela, le photographe utilise son appareil photo ainsi qu’une lampe torche, un laser, ou toute autre source de lumière assez vive pour être captée.

Très populaire depuis l’avènement des appareils photo numériques, certains professionnels se sont aventurés à pratiquer le light-painting dans le ciel.

« J’avais déjà vu des personnes comme Phil Fisher dessiner des formes dans le ciel manuellement. J’étais extrêmement impressionné, mais je n’avais pas le temps d’apprendre à piloter des formes à la main. Alors au lieu de cela, j’ai parcouru le NET pour trouver des applications de drones qui pourraient rendre une telle chose possible, et c’était ça ma découverte » explique Russell Klimas.

Publicité

C’est ainsi qu’après avoir acheté l’application Litchi Waypoint depuis l’App Store pour quelques dollars, un programme qui permet à son utilisateur de prendre des photos tout en pilotant un drone et de tracer des itinéraires précis, notre artiste s’est mis à créer des œuvres hors du commun et étonnamment plus vraies que nature.

Russell Klimas, Light & Lense

Un procédé beaucoup moins complexe que l’on pense

Grâce à son Lumecube, une lumière LED particulièrement puissante que l’on peut aussi bien connecter sur un téléphone, une caméra que sur un drone, et à Google Earth, il met au point des plans de vol pour dessiner tout ce dont il a envie dans le ciel étoilé de Colorado Springs.

En l’espace d’à peine un quart d’heure, il peut alors concevoir les ébauches de n’importe quel objet, personnage ou paysage.

De Pikachu à Batman en passant par le traîneau du père Noël, sa seule limite est indubitablement la batterie de ses appareils !

Publicité

Cependant, bien que le procédé soit relativement simple en soi, la création de telles images lumineuses nécessite tout de même de la pratique, de la patience et beaucoup de précision.

« Si vous créez une forme qui présente des lacunes, comme celle de Pikachu, vous devez savoir quand couvrir et découvrir votre objectif ou modifier le point d’intérêt de votre drone. Une forme peut comporter quelques points de cheminement, des centaines, voire des milliers. Mon record actuel est de 633 pour le père Noël et ses rennes, mais vous pouvez certainement en avoir beaucoup plus », déclare-t-il.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>