fbpx

Pourquoi Bing n’est pas un échec et est plus important qu’on ne le pense


Pourquoi Bing n'est pas un échec et est plus important qu'on ne le pense - technologie, internet - Yahoo!, Windows 10, Taïwan, Stratégie, Site web, Royaume-Uni, Publicité, Profit, Multinationale, Moteur de recherche, Monde (univers), Microsoft, Internet, Intelligence Artificielle, Google, économie, Développeur, Cortana (assistant personnel intelligent), Concurrence, Bing (moteur de recherche), Asie
Rustybrick. Flickr.

Depuis au moins deux décennies, passer par des sites web est devenu obligatoire pour se renseigner, confirmer une information et dernièrement, pour se divertir. Certains de ces sites sont plus connus que d’autres, et cela repose sur plusieurs critères. Parmi eux se trouve la publicité qui est justement étudiée pour attirer les visiteurs et les fidéliser.

Entre designs originaux, titres accrocheurs et interfaces intuitives, les internautes font vite leur choix et ne pensent pas nécessairement à le changer. C’est justement le cas des moteurs de recherche les plus puissants du moment. Cependant, de récentes données se sont avérées être étonnantes concernant l’un d’entre eux.

Un secteur complexe

Même pour un domaine aussi changeant que le réseau internet, certaines prévisions sont de mise. Pour anticiper les nouvelles tendances, il faut baigner dans le milieu ou au moins comprendre son fonctionnement, ce qui est le cas pour le géant Microsoft.

La multinationale avant-gardiste a lancé son propre moteur de recherche qui est désormais connu sous le nom de Bing. Offrant les mêmes fonctionnalités que tout autre outil de ce genre, bien que l’entreprise clame qu’il génère de meilleurs résultats, Bing reste relativement récent.

Tout le monde en a probablement déjà entendu parler. Toutefois, la popularisation de son utilisation est loin de suivre. Il est justement distingué pour être absent ou ignoré par rapport à la concurrence et très peu de personnes connaissent dans leur entourage quelqu’un qui passe systématiquement par Bing, ce qui laisse penser qu’il s’agit réellement d’un système raté.

Mais la réalité est totalement différente. Selon de récentes statistiques, Bing se porte même très bien. Il est utilisé par au moins 33 % d’Américains et 25 % d’Anglais, ce qui représente cinq-milliards et 980 millions de recherches mensuelles pour chacun des deux pays, respectivement…

Pourquoi Bing n'est pas un échec et est plus important qu'on ne le pense - technologie, internet - Yahoo!, Windows 10, Taïwan, Stratégie, Site web, Royaume-Uni, Publicité, Profit, Multinationale, Moteur de recherche, Monde (univers), Microsoft, Internet, Intelligence Artificielle, Google, économie, Développeur, Cortana (assistant personnel intelligent), Concurrence, Bing (moteur de recherche), Asie
Marco Verch, Flickr

Des chiffres surprenants

Ce sont aussi 17 % de Canadiens et 19 % de français qui y ont recours et bien que très loin de faire l’unanimité en Asie, 24 % de Taiwanais l’utilisent devant son principal concurrent, Google.

Le moteur de recherche de Microsoft est devenu profitable depuis 2015 et ne cesse de s’expandre. Grâce à la démocratisation de Windows 10 et au développement de l’assistant intelligent Cortana, entre autres, Bing fait dans les 5 milliards de profit annuellement, ce qui est loin d’être négligeable.

Ces données, collectées par MS Power User, démontrent que la stratégie adoptée par la marque high-tech fonctionne mieux qu’on le penserait. Le contrat signé entre Microsoft et deux autres opérateurs de service internet, Yahoo et AOL Search, a grandement contribué au succès grandissant de Bing.

C’est donc doucement, mais surement que ce moteur de recherche a pu se saisir de 9 % des parts du marché mondial et continu à vouloir imposer sa présence. Bing a même lancé un plan d’attaque qui consiste à payer ses utilisateurs. Avec les récents scandales visant Google, tous ces efforts finiront peut-être par payer.