fbpx

Les doigts d’un joueur de yo-yo sous scanner après des années de pratique


Les doigts d'un joueur de yo-yo sous scanner après des années de pratique - sante-et-medecine, maladies - Yo-yo, Vaisseau sanguin, Toupie (jouet), temps, température, technique, Substance chimique, radiographie, Professionnalisme, Phalange (os), Patient, Médicament, médecine, Main, Jouet, Imagerie médicale, Hiver, Gangrène, Épaule, Doigt, Diabolo (jonglerie), Dazzling Dave, Dave Shulte, coeur, Cerf-volant, adolescence
Enrique Calabuig. Flickr.

Innombrables sont les jouets et gadgets qui nous suivent de l’enfance à l’adolescence et continuent parfois de nous fasciner même à l’âge adulte. Le yo-yo est le plus concerné d’entre eux, car il est passé, dans plusieurs pays du monde, du simple divertissement à une discipline sportive quasi professionnelle.

Néanmoins, ce genre de pratique nécessitant un usage accrue de la main peut engendrer, à long terme des complications pour les doigts.

Une véritable activité

Bien plus qu’une passion, le yo-yo fait des adeptes qui excellent dans cet art. Parmi eux, Dave Shulte de son alias « Dazzling Dave ». Ce joueur professionnel a derrière lui 26 ans d’expérience dans le domaine. En effet, l’expert a commencé cet affairement alors qu’il était à l’Université pour se déstresser en périodes d’examens.

Cependant, c’est en 2005 que débutent ses problèmes, d’abord, en ayant des sensations étranges au niveau de l’index de la main droite.

Durant les journées glaciales, sa phalange devenait molle par moments et virait même au violet à d’autres. Ainsi, l’exécution des figures extraordinaires qu’il mettait en place pendant ses spectacles se faisait difficilement avec ces manifestations peu agréables.

« Je ne sais pas ce qui le provoque, mais la semaine était très froide et je travaillais quotidiennement dans différentes écoles. » explique Dave dans un courrier électronique adressé à Science Alert.

Toutefois, ces épisodes contraignants s’accentuent en hiver pour se dissiper quand il fait plus chaud. À cet égard, il a ajouté : « Le problème est toujours présent, mais je ne le remarque pas avant les mois froids de l’année. En été, les jours passent et je n’y pense même pas. »

Cela dit, l’inconvénient de la circulation sanguine de sa main n’a pas été complètement résolu.

Les doigts d'un joueur de yo-yo sous scanner après des années de pratique - sante-et-medecine, maladies - Yo-yo, Vaisseau sanguin, Toupie (jouet), temps, température, technique, Substance chimique, radiographie, Professionnalisme, Phalange (os), Patient, Médicament, médecine, Main, Jouet, Imagerie médicale, Hiver, Gangrène, Épaule, Doigt, Diabolo (jonglerie), Dazzling Dave, Dave Shulte, coeur, Cerf-volant, adolescence
Dave Schulte

Les risques probables

Compte tenu de l’aggravation de la situation, le médecin de Shulte était inquiet. Il lui a donc demandé d’effectuer un angiogramme dans le but d’en apprendre plus sur son cas.

Cette technique d’imagerie médicale consiste à injecter une substance de contraste dans les vaisseaux sanguins. Le produit peut être alors perçu sur les radiographies et permettre au spécialiste de vérifier l’état des artères.

« J’ai passé 11 heures à l’hôpital. Ils ont introduit un cathéter dans ma jambe qui passait ensuite dans mes artères pour arriver jusqu’au cœur et l’épaule. Pour finir, ils ont injecté un colorant dans mon bras. » a déclaré le professionnel.

Ainsi, le médecin a pu diagnostiquer chez le patient un vasospasme. Cela signifie que les vaisseaux sanguins de son doigt se sont contractés ne laissant plus suffisamment de place au sang pour irriguer l’extrémité. En outre, ceci peut conduire à une gangrène et, dans les conditions extrêmes, l’amputation de la partie atteinte.

Pour y remédier, le joueur a pris des médicaments anticoagulants durant 1 mois, qui lui ont causé beaucoup d’effets indésirables. « La bonne nouvelle est que cela a permis d’irriguer un peu le bout du doigt. Comme la menace d’amputation a disparu, j’ai repris le cours normal de ma vie. », a-t-il confié.

En vue de trouver la raison qui a déclenché ce mal, plusieurs hypothèses ont mis en cause la ficelle du yo-yo. Néanmoins, cette suggestion a été réfutée par Dave qui a expliqué : « La blessure est probablement due à l’impact de l’instrument sur ma main lorsque je l’attrape. ».