Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passerait si une apocalypse technologique se produisait ? Rassurez-vous, les experts l’ont fait à votre place. Ils ont pensé à mettre l’ensemble des logiciels open source en lieu sûr, et cette « cachette » n’est autre qu’un archipel arctique isolé.

Publicité

En effet, le Svalbard Global Seed Vault abritant plus d’un million d’échantillons de semences, sert aussi désormais à préserver les données mondiales actuelles en cas de problème majeur.

 Ce « trésor » est sauvegardé dans l’Arctic World Archive, une mine de charbon abandonnée, qui vient, par ailleurs, d’être alimentée par tous les dépôts de code public actifs, grâce au GitHub.

Publicité

Par cette initiative, la société entend ainsi créer le GitHub arctic Code Voûte.

 Dans ce sens, la Directrice des programmes stratégiques de GitHub, Julia Metcalf, affirme que cette archive tout à fait sécurisée a une longévité de mille années environ.

Une expédition menée au Svalbard, l’an dernier a été couronnée par un dépôt de 6000 des référentiels de code open source les plus importants de la plateforme. Cependant, il est prévu que 21 téraoctets de données, portés sur 186 bobines d’un film d’archivage numérique appelé piqlFilm y soient également transportés.

Publicité
GitHub/Youtube

Semblable à une impression miniaturisée de codes QR, le film en question est conçu pour durer 500 ans. Stocké à 250 mètres de profondeur, dans une chambre scellée, il est composé d’halogénures d’argent sur polyester.

Bien entendu, la société piql est fière d’annoncer que ce média a réussi avec succès tous les tests de durabilité et qu’il pourra parfaitement survivre aux rayons électromagnétiques, aussi puissants soient-ils. 

Les scientifiques sont optimistes quant au rôle positif de ce projet dans la vie des futures générations. Ils espèrent que ce programme pourrait s’avérer très pertinent pour parer aux besoins d’un avenir dont personne ne peut prévoir les retombées. C’est pourquoi le coffre-fort sera doté d’un arbre technologique auquel les héritiers du document pourront se référer pour comprendre son histoire technique, mais aussi son contexte culturel.

Publicité

Selon Metcalf, cette bobine distincte contiendra des clarifications concernant les microprocesseurs, les réseaux, les semi-conducteurs, et les technologies préindustrielles. De cette façon, l’Homme pourra encore se servir de ces logiciels longtemps après leur découverte.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>