Félins les plus appréciés au monde, les chats sont les animaux de compagnie par excellence, si bien que l’on en compte environ 400 millions à travers la planète.

Connus pour être doux et affectueux, ils semblent qu’ils soient aussi particulièrement persévérants si l’on en croit l’histoire incroyable de ces deux mystérieux félidés japonais : en effet, depuis 2016, il n’y a pas un seul jour où Ken-chan et Gosaku ne tentent pas désespérément de pénétrer dans l’enceinte d’un musée situé à l’est du pays…

Une histoire hors du commun

Si le musée d’art de la ville d’Onomishi attire chaque année des milliers de visiteurs pour la beauté de ses œuvres, il est d’autant plus connu depuis deux ans pour les deux chats Ken-chan et Gosaku qui errent autour.

Tout a commencé en juin 2016 lorsque Ken-chan, un chat au pelage tout noir a aperçu (à travers les larges baies vitrées du musée) des photographies de félins lui ressemblant comme deux gouttes d’eau accrochées aux murs : « Je suppose que Ken-chan a repéré des photos exposées à travers la vitre, et puisque ces dernières incluent celles de chats noirs, il devait pensé avoir trouvé de nouveaux amis. Depuis, il a juste continué à revenir. » déclare Shinji Umebayashi, le conservateur du musée d’art.

Mais c’était sans compter la présence de l’agent de sécurité qui, malgré toute l’affection qu’il lui porte, ne s’est jamais résolu à le laisser entrer.

C’est alors qu’un matin de mars 2017, Gosaku, un chat roux tigré, s’est subitement joint à Ken-chan, et ne l’a plus jamais quitté depuis : « Je l’avais vu dans les parages, nous pensions qu’il devait vivre dans la région, mais nous ne savions pas exactement où » affirme M. Umebayashi.

Une situation qui a ému tout le monde

Bien qu’ils n’aient jamais réussi à tromper le gardien qui prend son travail très au sérieux, les deux félins sont aujourd’hui extrêmement populaires et sont même devenus un symbole à part entière de la galerie d’art.

D’ailleurs, de nombreux articles à leur effigie sont actuellement en vente dans la boutique de souvenirs du musée, notamment une gamme de sacs en tissus où on les voit allongés tous les deux sur le sol, ou encore où ils demandent au garde de les laisser entrer.

Leur présence aux alentours est aujourd’hui tellement importante que le fil d’actualité du compte Twitter du musée ne parle plus que des deux félins et compte maintenant des milliers de followers qui supplient le personnel de laisser entrer Ken-chan et Gosaku, ne serait-ce qu’une fois.

À l’heure actuelle, des dizaines de photos et de vidéos prises par des employés du musée ainsi que par des visiteurs sont postées chaque jour sur Internet : « S’il vous plaît Monsieur le gardien, laissez-les entrer la prochaine fois ! », « Oh, c’est tellement mignon, adoptez-les s’il vous plaît ! », « Laissez-les entrer pour l’amour de Dieu ! » ou encore « S’il vous plaît, ne les chassez plus à l’entrée » s’exclament les internautes, impatients de voir la réaction de Ken-chan et Gosaku une fois à l’intérieur.

Mais en attendant, nous espérons de tout cœur que les deux acolytes n’arrêtent jamais de nous émouvoir et qu’ils poursuivent leur rêve jusqu’à ce qu’il se réalise…


Partagez l'article

>