De nouvelles espèces de faune et de flore sont découvertes chaque jour dans la forêt dense de l’Amazonie.

Publicité

Le mois dernier, alors que des incendies ravageaient la forêt, une équipe de scientifiques — du Brésil, de Swansea, d’Oxford et de Cambridge —, dirigée par Eric Gorgens et Diego Armando da Silva, nous a fait découvrir le plus grand arbre de la forêt tropicale — une espèce appelée Dinizia excelsa, qui culmine à 88 mètres (58 mètres plus haut que le plus grand arbre mesuré jusque là) —, en utilisant la même technologie que celle des voitures sans conducteur, Light Detection and Ranging (LiDAR).

Au cours de leur voyage de 10 jours — comprenant la randonnée sur la rivière Jari dans le nord-est du Brésil —, les chercheurs n’avaient pas de service de téléphonie mobile et ne savaient pas que des milliers d’incendies provoqués par l’homme brûlaient dans des parties de la vaste forêt tropicale.

Publicité

C’est entre 2016 et 2018 que l’Institut national de recherche spatiale du Brésil a coordonné ce projet d’analyse au laser de larges bandes de l’Amazone.

L’objectif principal de l’analyse était de mesurer la biomasse des arbres, afin de pouvoir calculer la capacité des forêts à stocker du carbone — la découverte d’arbres géants n’étant qu’un bonus supplémentaire.

Eric Gorgens

Qui plus est, tout porte à croire qu’il y a plusieurs autres arbres géants, dont certains seront probablement plus grands encore. Et étant donné que chacun d’entre eux peut contenir autant de carbone qu’un hectare moyen de forêt tropicale, cette découverte signifie que la vaste jungle peut constituer un plus grand puits de carbone qu’on ne le pensait auparavant.

Publicité

Dans notre contexte actuel, il existe de nombreuses raisons de s’inquiéter pour l’Amazonie, mais il reste également de quoi s’émerveiller.

Le fait que de telles découvertes soient encore possibles — même si des parties de la forêt sont détruites par l’exploitation forestière, les incendies et l’expansion agricole — montre à quel point il reste encore beaucoup à apprendre sur cet écosystème étonnant et mystérieux.

Malheureusement, il est probable que de nombreuses espèces inconnues en Amazonie disparaîtront avant même que nous les découvrions. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger cette majestueuse forêt pluviale et les trésors — déjà connus et non — qu’elle renferme. 

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>