Parmi les phobies les plus courantes il ya l’ophiophobie, ou simplement dit, la peur terrible des serpents. Cette peur est malheureusement inévitable dans beaucoup de régions du monde, étant donné que ces petites — ou grandes — espèces rampantes existent dans les quatre coins du monde.

Publicité

Seulement, il existe quelques rares exceptions, des régions du globe ou des pays tous entiers où il n’y a aucune présence de serpents. Pour les scientifiques et les amoureux de l’écologie, expliquer ce phénomène est un véritable challenge.

La légende du Saint Patrick

L’Irlande n’est pas seulement un pays splendide qui mérite certainement un détour. D’un point de vue écologique, c’est également une vraie pépite à explorer tant elle abrite des choses fascinantes. Parmi ces dernières se trouve un phénomène jusque-là inexpliqué : l’absence totale de serpents sur la terre irlandaise.

Selon une légende locale, l’explication est déjà toute prête. C’est le Saint Patrick qui a fait en sorte de bannir tous les serpents de l’Île d’Émeraude, devenue alors sainte après l’introduction du christianisme. Les serpents avaient donc été chassés à tout jamais et jetés dans la mer du sommet d’une falaise.

Cette légende a beau être aimée, respectée et peut-être même crue par la majorité des irlandais, elle est loin d’être un justificatif rationnel de l’absence de toute une espèce animale. Selon une étude menée par National Geographic en 2014, cette « disparition » est due à la géographie même de l’Île.

La population irlandaise n’est pas la seule à ne pas être familière avec les serpents. En effet, de nombreux autres territoires ne connaissent pas d’espèces originelles de serpent tels que l’Islande, le Groenland, Hawaii, la Nouvelle-Zélande et des régions très froides et hostiles telles que le nord de la Russie, quelques régions du Canada et l’Antarctique.

Pixabay.

Un argument logique et fondé

Plusieurs études écologiques indiquent le même point. Les serpents n’ont pas été chassés de l’Irlande et n’ont pas disparu dans des circonstances mystérieuses, la vérité est qu’ils n’ont jamais existé sur l’Île. Si on jette un coup d’œil sur l’archive des fossiles répertoriés en Irlande, il n’y a jamais eu un élément qui indiquait la présence d’au moins une espèce de ces reptiles.

Selon le raisonnement d’experts, il n’y a jamais eu de serpent aussi bien en Irlande qu’en Angleterre et cela pendant des millénaires. Le Royaume-Uni a fini par faire connaissance avec quelques espèces de serpents telles que la Couleuvre à collier ou la Coronelle lisse.

Durant l’ère glaciaire, l’Irlande et l’Angleterre étaient des territoires bien trop froids pour être des habitats naturels des reptiles. Après les changements géographiques, il y a 10 000 ans et le déplacement des glaciers, la terre telle que nous la connaissons a commencé à caractériser ces territoires du nord et la vie a repris un nouveau souffle. Parmi les espèces ayant migré vers l’Irlande, se trouvaient être l’Ours brun, le lynx et les sangliers. Les serpents, eux, n’ont pas eu cette chance.

Mark Ryan, directeur du Louisiana Poison Center à l’Université de Louisiane, a déclaré : « il n’y a pas de serpents en Irlande pour la simple raison qu’ils ne pouvaient pas s’y rendre, le climat ne leur étant pas favorable. »

Le ver de terre est parmi les seuls reptiles qui ont réussi à se frayer un chemin dans la terre irlandaise. Toutefois, malgré la confusion permanente faite à ce sujet, cette créature est un lézard, et non un serpent. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne manquent absolument pas aux Irlandais qui éprouvent une peur innée envers eux.


Partagez l'article

>