Triste nouvelle : le miraculé qui avait été le premier patient à vaincre le VIH est mort d’un cancer. Il s’agit de Timothy Ray Brown, ou du patient de Berlin, selon l’International AIDS Society (IAS).

Publicité

Le défunt avait pourtant réussi, il y a près d’une décennie, à redonner espoir à plusieurs millions de malades à travers le monde, par sa guérison du Sida.

Le syndrome avait été détecté chez Timothy en 1995, puis en 2005, il a appris qu’il souffrait également d’un cancer du sang et de la moelle osseuse, appelé leucémie. Le jeune homme a donc reçu un double traitement basé sur une greffe de cellules provenant d’un donneur naturellement immunisé contre le VIH. 

Publicité

Son médecin, Gero Hutter, de l’Université de Berlin, espérait ainsi pouvoir le débarrasser des deux infections à la fois. Et c’est effectivement ce qui s’était produit ; en 2008, Brown désormais surnommé le patient de Berlin, était officiellement remis des deux maladies.

Son identité avait été gardée anonyme pendant deux ans entiers, jusqu’au jour où il avait décidé de sortir de l’ombre et de parler lui-même publiquement de son expérience et de sa fondation.

De gauche à droite, compter 3 personnes puis Timothy.
Griffin Boyce/Flickr

La Présidente de l’IAS, Adeeba Kamarulzaman, a tenu personnellement à présenter ses condoléances ainsi que celles de ses employés à la famille du défunt, à ses amis et à son compagnon, Tim. Elle a également exprimé toute sa reconnaissance envers Timothy et Hutter, pour avoir permis aux scientifiques d’observer et d’évaluer les méthodes de médication anti VIH, adoptées dans ce cas précis.

Publicité

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a eu d’autres cas de rémission après celle de Timothy, dont Adam Castillejo, ou « le patient de Londres », traité dans les mêmes conditions, et une Californienne qui n’avait pris aucun soin antirétroviral.

Le plus bel hommage rendu à Brown a été sans doute celui le qualifiant de « Champion et Défenseur » d’un remède contre le VIH, de la part de Sharon Lewin, Directrice du Doherty Institute de Melbourne, Australie, élue Présidente de l’IAS.

L’aventure de Timothy ouvre une nouvelle porte pour toutes les personnes séropositives, qui se voyaient déjà arrivées au bout du chemin. C’est la preuve que tout n’est pas encore perdu pour elles. Le savoir est un grand pas en soi.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>